D

ae S x > a eee * < 6 CA Ge EN k = = f N 3 > 3 pi > CL: aed a H & Ri = nr L 2 » . er ~ -- = 2 - voe à u x = ine ® > ° R

BULLETIN

MUSEE ROYAL

D HISTOIRE NATURELLE

DE BELGIQUE

TOME IV. 1886

O34 RE Ds

BRUXELLES

F. HAYEZ, IMPRIMEUR DE L’ACADEMIE ROYALE DE BELGIQUE

Rue de Louvain, 108

1886

(1 hy an

__MUSÉE ROYAL

m.

+

_ D'HISTOIRE NATURELLE |

DE BELGIQUE

BULLBIEIN

MUSEE ROYAL

BEIISEOIRE NATURELLE

DE BELGIQUE

TOME IV. 1886

ed

BRUXELLES

F. HAYEZ, IMPRIMEUR DE L’ACADEMIE ROYALE DE BELGIQUE

Rue de Louvain, 108

1886

REVUE DES OISEAUX OBSERVES EN BELGIQUE;

PAR

M. Arr. DUBOIS, Docteur en sciences, Conservateur au Musée royal d’histoire naturelle.

INTRODUCTION.

Les délégués belges du Comité ornithologique international et permanent ont adressé récemment un appel à tous les amateurs et connaisseurs d'oiseaux, afin d'établir des stations d'observations ornithologiques dans les différentes parties du pays; cet appel est accompagné d'un questionnaire indiquant tout ce qui est à observer (1).

Si l’on connaît les divers oiseaux qui peuplent la Belgique, on est loin encore de savoir tout ce qui a rapport à leurs migrations et à leur séjour parmi nous; bien des espèces passent pour rares ou accidentelles, alors que, peut-être, elles visitent régulièrement certaines régions peu étudiées ou qu'elles s'y trouvent en plus ou moins grande abondance. Chaque espèce a ses endroits de prédi- lection : elle reste et se multiplie la le pays lui convient; il en résulte que tel oiseau est commun dans une localité, tandis qu'il est complétement absent à une lieue ou deux plus loin. Il suffit d'un accident de terrain, d'une rivière, d'un bois, ou même de la présence de certains végétaux, pour attirer ou éloigner certaines espèces d'oiseaux, en un mot, pour modifier la faune d'une région.

Ce n'est donc que par des observations constantes dans tous les points du pays qu'on parviendra à connaître, dans un temps plus ou moins prochain, tout ce qui peut intéresser l'histoire naturelle de nos oiseaux indigenes.

Les questions posees par le Comite ornithologique international, et qui seront résolues dans tous les pays, ont donc un but scienti- fique de la plus haute valeur : connaitre les oiseaux européens, leurs mœurs, leur reproduction, la route qu'ils suivent dans leurs migrations, leur importance au point de vue agricole.

Nous engageons donc instamment tous les amateurs et con-

(1) L’appel en question a paru dans le numéro du 15 février dernier de la revue Ciel et Terre et a été reproduit par le journal Chasse et péche (n°s 25 et 26). Nous en tenons gratuitement des tirés a part a la disposition des amateurs.

2 DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

naisseurs d’oiseaux de bien vouloir collaborer au travail qui nous est demande.

Dans l'appel paru dernièrement, il a été dit qu'une liste générale des oiseaux observés en Belgique serait bientôt publiée et que les collaborateurs sont priés de la suivre pour le système et les déno- minations latines. Cette liste, nous la donnons aujourd'hui en la faisant accompagner des noms français et flamands, ainsi que de quelques détails concernant le séjour des oiseaux parmi nous (1). Cette dernière partie présente nécessairement des lacunes; c'est a nos collaborateurs à la compléter, car nous n'avons pu indiquer que ce qui nous est connu. Nous attirons particulièrement l’atten- tion sur les espèces qui visitent les bords de la mer, chez lesquelles il y a encore beaucoup à observer.

Les collaborateurs sont priés de nous adresser leurs manuscrits en janvier afin qu'ils puissent être publiés en février dans le Bulletin du Musée royal d'histoire naturelle.

On a observé jusqu'ici dans notre pays trois cent trente-six espèces, y compris les races ou variétés climatériques. Ces oiseaux peuvent se diviser de la maniere suivante :

Oiseaux sCdEntamres, vu a mel a detest EEEN an ED eee | DELON A ary Oa neh EIN, SP ae ae Mr deon Meid «557 0) d'hiver nl A ER EN OE ALES AE Ma =. (de passage regulier = FU EN.) sw KEU 49 ‚de passage irrégulier ou accidentel 7,7. 2.2003

Variétés climateriques A er hoe ES

336 Suivant leur classement nous avons :

Grumipeursy. NEN DE 8 Basseraaus?. #6 CAS NN Bigeonsi uw) dis er Tee EEE 4 Rapaces!' 4, na ie eee ES Sallımacesı. Garten Soc 9 Kebassiersne „u... Su Mb Hevodiens ut QUE ur Den NS Ralmipedest 4, mie A ED

336

Passons maintenant a la revue des espéces indigénes.

(1) On trouvera des figures coloriées, des descriptions complètes et tous les détails connus sur les oiseaux indigénes, dans notre grand ouvrage en cours de publication et intitulé : Faune illustrée des Vertébrés de Belgique, série des Oiseaux.

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 3

1 SOUS-CLASSE : GYMNOPAIDES.

Cette sous-classe comprend tous les oiseaux qui naissent nus et faibles.

ORDRE I : GRIMPEURS.

1. CucuLus canorus, Lin. Coucou ordinaire. De Koekoek. Commun. Arrive du 8 avril au 2 mai; émigre en août et en septembre.

2. Coccyzus AMERICANUS, Lin. Coucou américain. De Amerikaansche koekoek. Pris une fois prés de Bois-de-Lessines le 22 octobre 1874 (1).

3. Picus masor, Lin. Pic épeiche. De Bonte specht. Commun et sédentaire.

4. Pıcus mepius, Lin. Pic à tête rouge. De Middelste bonte specht. Trés rare; se montre parfois dans les Ardennes.

5. Picus MINOR, Lin. Pic épeichette. De Kleine bonte specht. Rare, de passage irrégulier.

6. Gecinus viripis, Lin. Pic vert. De Groene specht. Commun et sédentaire.

. Gecinus canus, Gm. Pic à tête cendrée. De Kleine groene specht. Trés rare. Se montre accidentellement dans les Ardennes; male et femelle ont été pris aux environs de Bruxelles en septembre 1885 et un autre individu a été pris, également prés de Bruxelles, en mars 1884.

|

8. Yunx TORQUILLA, Lin. Torcol verticille. De Draaihals. Assez rare. Arrive a la fin d’avril ou au commencement de mai, émigre en septembre.

ORDRE II : PASSEREAUX. Anisodactyles.

g. CoRACIAS GARRULA, Lin. Rollier commun. De Scharrelaar.

Se montre accidentellement de loin en loin, mais on ne connait que quatre ou cing captures. Il a été pris prés de Namur; dans les parties boisées des bords de l'Ourthe, et un individu a été capturé pres de Bruxelles en 1872 ou 1873.

10. MEROPS APIASTER, Lin. Guépier vulgaire. De Gewoone wespeneter.

Un individu a été pris pres de Dinant; trois autres ont été vus pres de Tongres le 23 mai 1856, dont un fut abattu; enfin, le 6 mai 1871, une petite troupe de six sujets fut observée prés de Louvain et un chasseur en tua quatre.

11. Upupa pops, Lin. Huppe vulgaire. De Hop. Peu commune. Arrive du 6 au 15 avril, émigre entre le 18 et le 30 aoüt.

(1) Voy. A. Dusoıs, dans le Bull. de l’Acad. roy. de Belg., t. XXXIX, p. 40 (1875).

4 DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

12. ALCEDO ISPIDA, Lin. Martin-pécheur. De Ijsvogel. Commun et sédentaire.

13. CAPRIMULGUS EUROPÆUS, Lin. Engoulevent vulgaire. De Dwaasvogel. Commun. Arrive a la fin d’avril ou en mai, émigre a la fin de septembre ou au commencement d’octobre.

14. CypseLus apus, Lin. Martinet noir. De Steenzwaluw. Commun. Revient du 10 avril au 5 mai, émigre entre le 20 juillet et le 20 aoüt.

Chanteurs.

15. Turnus MERULA, Lin. Merle noir. De Zwarte lijster. Commun. Sédentaire et de passage.

16. Turpus TORQUATUS, Lin. Merle a plastron. De Beflijster. De passage du 10 au 20 avril et en octobre a partir du 6; parait avoir niché en 1884 pres de Wavre, l'on a trouvé des jeunes.

17. TURDUS ATRIGULARIS, Tem. Merle a gorge noire. De Zwartkeel lijster. Un jeune a été pris pres de Namur en 1844.

18. Turpus siBiricus, Pall. Merle siberien. De Siberische lijster. Un jeune mâle a été pris en septembre 1877 pres de Neufchâteau (1).

19. Turnus varius, Pall. Grive dorée. De Goudlijster. A été prise, a notre connaissance, six fois en Belgique; la derniére capture a été faite pres de Termonde en octobre 1870.

20. Turpus viscivorus, Lin. Grive draine. De Groote lijster. Commune et sédentaire; la plupart arrivent cependant en octobre pour émi- grer en mars ou en avril.

21. Turnus pILARIS, Lin. Grive litorne. De Kramsvogel. Commune à son double passage en octobre et novembre et en mars ou avril; un petit nombre hiverne dans le pays.

22. Turnus ruscarus, Pall. Grives à ailes rousses. De Rosvleugellijster. Cette espece n’a été prise que deux ou trois fois en Belgique, dont une fois pres de Namur.

25. Turpus ıLıacus, Lin. Grive mauvis. De Koperwiek. De passage régulier en octobre et en mars.

24. Turpus Musicus, Lin. Grive chanteuse. De Zanglijster. Sédentaire et de passage; passe en tres grand nombre du 25 septembre au 20 novembre, et au printemps du 11 mars au 12 avril. 25. Turpus SWAINSONI var. UstuLartus, Nutt. Grive de Swainson. De Swain- son’s lijster. Cette espece américaine a été prise une fois pres de Namur en octobre 1847. 26. Turpus opscurus, Gm. (pallidus, Tem.). Grive pale. De Vale lister. Prise deux fois aux environs de Namur.

(1) Voy. A. Dusois, dans le Bull. de l'Acad. roy. de Belg., t. XLVII, p.827 (1879).

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 5

37;

41.

42.

43.

MonTICOLA SAXATILIS, Briss. Pétrocincle de roche, De Rotslijster. Rare et de passage accidentel. Il paraît qu’il niche quelquefois dans le Luxem- bourg belge.

MonTIcoLA cyana, Lin. Pétrocincle bleu. De Blaauwe rotslijster. Une seule capture connue dans le pays, aux environs de Couvin en sep- tembre 1877.

SAXICOLA (ENANTHE, Lin. Motteux cendré. De Gewone tapuit. Assez commun. Arrive du 7 au 12 avril, émigre du 11 au 26 aoüt.

PRATINCOLA RUBETRA, Lin. Traquet tarier. Het Paapje. Commun. Arrive du 7 au 20 avril, émigre en septembre.

PRATINCOLA RUBICOLA, Lin. Traquet rubicole. De Roodborst-tapuit. Sédentaire et migrateur. Arrive du 17 mars au 20 avril, émigre en octobre; hiverne en petit nombre dans le pays.

RUTICILLA PHENICURA, Lin. Rouge-queue de muraille. Het Gekraagde roodstaartje. Très commun. Arrive du 22 mars au 2 mai, Émigre en octobre.

RuTIcILLA TITys, Scop. Rouge-queue titys. De Zwarte roodstaart. Trés commun. Arrive du 13 mars au 15 avril, émigre en octobre.

RUTICILLA CERULECULA, Pall. (suecica, L. part.). Gorge bleue a tache rousse. De passage trés accidentel en été.

RUTICILLA CERULECULA var. CYANECULA, Wolf. Gorge bleue. Het Blaauw- borstje. Gorge bleue a tache blanche. Assez rare; arrive en avril, &migre en septembre.

ERITHACUS RUBECULA, Lin. Rouge-gorge. Het Roodborstje. Trés commun et sédentaire.

ERITHACUS LUSCINIA, Lin. Rossignol. De Nachtegaal. Commun. Arrive du 6 au 15 avril, émigre en septembre.

ACCENTOR COLLARIS, Scop. (alpinus, Gm.). Accenteur des Alpes. De Alpen winterzanger. De passage très accidentel; un individu a été pris pres de Bruxelles en 1884..

. ACCENTOR MODULARIS, Lin. Accenteur mouchet. De Bastaard-nachtegaal.

Trés commun et sédentaire.

. SYLVIA ATRICAPILLA, Lin. Fauvette a téte noire. De Zwartkop.

Commune. Arrive du 4 au 22 avril, émigre en octobre.

SyLvIa HORTENSIS, Lin. Fauvette des jardins. De Tuinfluiter. Egalement commune. Arrive entre le 18 et le 27 avril, émigre en septembre.

SYLVIA GARRULA, Briss. (curruca, Lin.). Fauvette babillarde. De Braam- sluiper. Commune. Revient entre le 18 avril et le 2 mai, émigre en septembre.

SYLVIA CINEREA, Briss. Fauvette grisette. De Grasmusch. Commune. Arrive du 19 au 25 avril, émigre en septembre.

HyProLaıs ICTERINA, Vieill. Hypolais contrefaisant. De Spotvogel. Commun. Revient du 5 au 13 mai, émigre en septembre,

45.

46.

47.

48.

49.

50.

51.

52:

53:

54.

55

56.

57.

58.

59.

60.

Dit

DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars HYPOLAIS POLYGLOTTA, Vieill. Hypolais polyglotte. De Kortvleugelige spotvogel. Ne se montre que tres accidentellement dans le pays. ACROCEPHALUS AQUATICUS, Gm. Rousserolle aquatique. De Water-riet-

zanger. Rare et de passage irrégulier en été, mais il parait qu’on la voit chaque année dans les environs de Hasselt.

ACROCEPHALUS SCHŒNOBÆNUS, Lin. (phragmitis, Bechst.). Rousserolle phrag- mite. De Rietzanger. Assez commune. Arrive du 5 au 15 avril, émigre en septembre.

ACROCEPHALUS ARUNDINACEUS, Briss. 1760; Lin. 1766 (turdoides, Mey.). Rous- serolle turdoide. De Karekiet. Assez abondante. Revient entre le 24 avril et le 7 mai, Émigre en septembre.

ACROCEPHALUS PALUSTRIS, Bechst. Rousserolle des marais. De Bosch-riet- zanger. Assez commune. Arrive du 9 au 27 mai, Émigre en septembre.

ACROCEPHALUS STREPERUS, Vieill. (arundinacea, Light. nec Lin.). Rousserolle des roseaux. De Kleine karekiet. Plus ou moins abondante suivant les localités, assez commune pres d’Anvers. Revient entre le 30 avril et le 16 mai, Émigre en septembre.

LocusTELLA LUSCINOIDES, Savi. Rousserolle luscinoide. De Nachtegaal- rietzanger. Ne se montre que très accidentellement dans le pays. LocuSTELLA Navia, Briss. Rousserolle tachetée. De Sprinkhaan-rietzanger.

Ne se montre aussi que trés accidentellement.

PHYLLOSCOPUS SIBILATRIX, Bechst. Pouillot sifleur. De Fluiter. Commun. Arrive du 10 au 22 avril, émigre au commencement de septembre.

PHYLLOSCOPUS TROCHILUS, Lin. Pouillot fitis. De Fitis. Commun. Arrive entre le 19 mars et le 6 avril, Émigre en septembre.

PHYLLoscopus RUFUS, Bechst. Pouillot véloce. De Tjif-tjaf. Tout aussi commun. Arrive du 15 mars au 13 avril, émigre fin aoüt.

REGULUS CRISTATUS, Koch. Roitelet huppé. Het Goudhaantje. Assez commun, Sédentaire et de passage.

REGULUS IGNICAPILLUS, Tem. Roitelet tête de feu. Het Vuur-goudhaantje. Oiseau d’hiver nichant peut-étre dans certaines foréts du pays.

TROGLODYTES PARVULUS, Koch. Troglodyte mignon. De Winterkoning. Commun et sédentaire. CERTHIA FAMILIARIS, Lin. Grimpereau familier. Het Boomkruipertje.

Abondant et sédentaire.

TicHODROMA MURARIA, Lin. Tichodrome échelette. De Roode murenlooper. Tres rare et de passage accidentel.

SITTA EUROPA var. Cmsia, Mey. et W. Sittelle torche-pot. De Boomklever. Assez commune et sédentaire.

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 7

62.

63.

65.

66.

67.

68.

69.

CıncLus aquatTicus, Bechst. Cincle d'eau. De Waterspreeuw. Sédentaire mais peu abondant.

MoTACILLA CINEREA, Briss. (alba, Lin.). Hoche-queue gris. De Grijze kwikstaart. Sédentaire et de passage; arrive en grand nombre du 20 février au 17 mars et émigre en partie en octobre. MOTACILLA CINEREA var. Lucusris, Tem. ( Yarrellii, Gould).

De passage accidentel.

MOTACILLA BOARULA, Lin. 1771 (melanope, Pall. 1776). Hoche-queue boa- rule. De Groote gele kwikstaart. Sédentaire mais peu commun.

MoraciLLa FLAVA, Lin. Bergeronnette printanière. De Gele kwikstaart. Commune. Arrive du 16 mars au 13 avril, &migre dans la premiere quinzaine de septembre.

? MoTACILLA FLAVA var. MELANOCEPHALA, Licht. Cette variété aurait été prise dans le pays d’apres M. de Selys-Longchamps, mais il est probable que l'individu capturé se rapporte au

MoTACILLA FLAVA var. CINEREOCAPILLA, Savi. De passage accidentel.

MOTACILLA FLAVA var. FLAVEOLA, Tem. 1835 (Rayi, Bp. 1838). Se montre trés accidentellement dans le pays.

ANTHUS SPINOLETTA, Lin. /aquaticus, Bechst.). Pipit aquatique. De Water- pieper. Peu commun; apparaît en octobre et en novembre, émigre en mars.

ANTHUS SPINOLETTA var. Osscura, Lath. Se montre irrégulièrement sur nos côtes maritimes au printemps et en automne.

ANTHUS PRATENSIS, Briss. Pipi des prés. De Graspieper. Arrive du 17 mars au 14 avril, &migre en octobre. Commun aux époques des passages, un petit nombre seulement niche dans le pays. ANTHUS CERVINUS, Pall. Pipi gorge-rousse. De Roskeelige graspieper. Très rare; deux ou trois individus seulement ont été pris en Belgique. ANTHUS ARBOREUS, Briss. Pipi des arbres. De Boompieper.

Commun. Arrive du 24 mars au 12 avril, émigre entre le 11 août et le 12 sep- tembre.

. ANTHUS CAMPESTRIS, Briss. Pipi des champs. De Duinpieper.

Assez rare. Passe par petites troupes en avril et en septembre; je crois que quelques couples nichent dans le pays. Antuus Ricuarpr, Vieill. Pipi Richard. De Groote pieper. Trés rare et de passage accidentel. ALAUDA ARVENSIS, Lin. Alouette des champs. De Leeuwerik. Commune et sédentaire.

ALAUDA ARBOREA, Lin. Alouette des bois ou lulu. De Boomleeuwerik. Commune et sédentaire. Passe en grand nombre en mars et en octobre.

8

DUBOIS. REVUE DES OISEAUX

Mars

79. GALERIDA CRISTATA, Lin. Cochevis huppé. De Kuifleeuwerik.

Rare en hiver, peu commun en été, mais niche aux environs de Bruxelles et dans les dunes. De passage irrégulier en octobre.

So. Orocoris ALPESTRIS, Lin. Alouette alpine. De Bergleeuwerik. Trés rare; on en prend tous les deux ou trois ans en hiver.

81. CALANDRELLA BRACHYDACTYLA, Leisl. Calandrelle brachydactyle. De Kleine kalander-leeuwerik.

Se montre accidentellement de loin en loin.

82. MELANOCORYPHA CALANDRA, Lin. Calandre a taches noires. De Kalander- leeuwerik.

Un individu a été capturé pres de Bruxelles en octobre 1854; deux autres ont été pris au filet, en 1882, avec des alouettes et également prés de Bruxelles.

83. MELANOCORYPHA SIBIRICA, Gm. Calandre sibérienne. De Siberische kalander- leeuwerik.

Pris deux fois seulement en Belgique : pres de Liege en 1855 et pres de Namur en 1870.

84. Parus MAJOR, Lin. Mésange charbonnière. De Koolmees. Commune et sédentaire.

85. Parus ATER, Lin. Mésange noire. De Mastmees.

Arrive en octobre et émigre en février; niche en petit nombre dans le pays.

86. Parus CARULEUS, Lin. Mésange bleue. De Pimpelmees. Commune et sédentaire.

87. PARUS CERULEUS var. PLESKEI, Cab.

Cette rare variété a été prise au trébuchet dans un jardin à Liège en décembre 1878, suivant M. le baron de Selys-Longchamps.

88. Parus CRISTATUS, Lin. Mésange huppée. De Kuifmees. Assez rare, mais sédentaire.

89. Parus paLustris, Lin. Mésange nonnette. De Zwartkopmees. Commune et sédentaire.

go. ACREDULA CAUDATA, Lin. Mésange à longue queue. De Staartmees. Se montre en petit nombre en hiver (1).

91. ACREDULA CAUDATA var. LonGicaupa, Briss. (rosea, Blyth). = Très commune et sédentaire.

92. PANURUS BARBATUS, Briss. (biarmicus, Lin.). Mésange à moustaches. De Baardmees.

Très rare; se montre quelquefois dans les marais des Flandres et de la pro- vince d’Anvers, elle nichait jadis régulièrement.

93. Lanius ExcuBITOR, Lin. Pie-grièche grise. De Klapekster, Steenekster. Assez commune et sédentaire.

(1) La Mésange à longue queue présente deux variétés parfaitement distinctes : le type caudatus de Linné a la tête complètement blanche et ne se montre en Bel- gique qu'en hiver; la variété Longicauda de Brisson diffère de la forme précédente par une large bande noire située au-dessus des yeux et allant se perdre dans le noir du dos. (Voy. A. Dunors, Faune ill. Vert. de Belg., 1, p. 444, pl. CV et CVO.)

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 9

94. LANIUS EXCUBITOR var. Major, Pall. (1).

M. de Selys-Longchamps posséde un spécimen de cette variété pris pres de Liège pendant l'hiver de 1829; M. A. Croegaert me signale une seconde capture faite pres d’Anvers en novembre 1884.

5. LANIUS MINOR, Gm. Pie-griéche d'Italie. De Kleine klaauwier.

Prise une fois prés de Bruxelles en 1845; plusieurs captures ont été faites,

dans ces derniéres années, prés de Bernissart.

Ke)

96. Lanius coLLURIO, Lin. Pie-grièche écorcheur. De Graauwe klaauwier. Commune. Arrive a la fin d’avril, émigre en octobre.

97. Lanıus rurus, Briss. Pie-grieche rousse. De Roodkoppige klaauwier. Egalement commune; revient en avril et nous quitte en octobre.

98. ORIOLUS GALBULA, Lin. Loriot jaune. De Wiel-waal. Tres commun. Se montre parfois des le 3 avril et nous quitte en septembre.

09. BoMBYCILLA BOHEMICA, Briss. (Ampelis garrula, Lin.). Jaseur de Bohême. De Pestvogel. Se montre accidentellement en automne et en hiver, et alors parfois en tres grand nombre.

100. MuscicaPa NIGRA, Briss. Gobe-mouche noir. De Zwartgraauwe vliegen- vanger. Peu commun. Passe du 22 avril au 18 mai et repasse en septembre; un petit nombre niche dans le pays.

101. Muscicapa COLLARIS, Bechst. Gobe-mouche à collier. De Witgehalsde vliegenvanger. Rare, mais on en prend chaque été; niche parfois dans la forét de Soignes.

102. Muscicapa GRISOLA, Lin. Gobe-mouche gris. De Graauwe vliegenvanger. Commun; arrive du 29 avril au 9 mai, émigre fin de septembre.

103. CHELIDON URBICA, Lin. Hirondelle de fenétre. De Huiszwaluw. Commune. Arrive du 4 au 29 avril, émigte entre le 25 aoüt et le 23 septembre; des individus isolés ont été vus jusqu’au 18 octobre.

104. HIRUNDO DOMESTICA, Briss. (rustica, Lin.). Hirondelle de cheminée. De Boerenzwaluw.

Commune. Revient entre le 2 et le 10 avril, émigre entre le-2ı aoüt et le

29 septembre. Des individus isolés ont été observés jusqu’au 20 octobre (2).

105. COTYLE RIPARIA, Lin. Hirondelle de rivage. De Oeverzwaluw. Commune. Arrive a partir du 28 mars jusqu’au 11 avril, émigre au commen- cement de septembre.

106. Corvus corax, Lin. —- Corbeau ordinaire. De Raaf. Sedentaire mais peu commun; habite particulierement les provinces de Liege, de Namur et de Luxembourg.

(1) Differe du vrai excubitor par l'absence de miroir blanc sur les rémiges secon- daires. |

(2) On a remarqué en 1866, lors de l'épidémie du choléra, que les hirondelles abandonnaient complètement les localités envahies, pour se rendre dans celles épar- gnées par l'épidémie.

10

107.

108.

109.

110.

114.

10192

116.

119.

120.

121.

122.

DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

Corvus CORONE, Lin. Corneille noire. De Kraai. Tres commune et sédentaire.

Corvus CINEREUS, Briss. (cornix, Lin.). Corneille mantelée. De Bonte kraai. Commune en hiver. Apparait du 26 septembre au 19 octobre, émigre du 15 mars au 10 avril.

Corvus FRUGILEGUS, Briss. Corneille freux. De Roek. Sédentaire et de passage ; passe en grand nombre en octobre.

CorvUS MONEDULA, Lin. Choucas des clochers. De Kaauw. Commun et sédentaire.

Pica CAUDATA, Lin. Pie ordinaire. De Ekster. Très commune et sédentaire.

. GARRULUS GLANDARIUS, Lin. Geai commun. De Vlaamsche gaai.

Commun et sédentaire.

NUCIFRAGA CARYOCATACTES, Lin. Casse-noix. De Notenkraker.

Se montre parfois en Belgique lors des hivers rigoureux et toujours par troupes.

GRACULUS EREMITA, Lin. Crave ordinaire. De Steenkraai. Se montre trés accidentellement dans les rochers des bords de la Meuse, mais on ne connait que deux ou trois captures.

Pastor ROSEUS, Lin. Martin roselin. De Rose spreeuw.

De passage tres accidentel. Un individu a été pris prés de Tournai en juillet 1837, un autre a été signalé pres d’Anvers; plus récemment, en 1882, un jeune a été tué pres de Bruxelles, et le 14 novembre 1884, un autre jeune a été capturé a Ciergnon-lez-Dinant.

STURNUS VULGARIS, Lin. Etourneau commun. De Spreeuw. Commun et en partie sédentaire.

PLECTROPHANES LAPPONICA, Lin. Plectrophane montain. De Ijsgors. Tres rare, mais on en prend presque chaque hiver pres d’Anvers.

PLECTROPHANES NIVALIS, Lin. Plectrophane de neige. De Sneeuwgors. Commun sur nos cötes maritimes pendant les hivers rigoureux et on l’observe en plus ou moins grand nombre presque chaque hiver, mais très rarement, à l'intérieur du pays. MiLIARIA EUROPA, Swains. Bruant proyer. De Graauwe gors. En partie sédentaire ; passe en avril et en octobre.

EMBERIZA CITRINELLA, Lin. Bruant jaune. De Geelgors. Commun et sédentaire.

EMBERIZA CIRLUS, Lin. Bruant zizi. De Cirlgors. Tres rare; on le prend parfois aux environs de Namur.

EMBERIZA cia, Lin. Bruant fou. De Grijze gors. Comme le précédent; un individu a été pris aux environs de Bruxelles.

EMBERIZA HORTULANA, Lin. Bruant ortolan. De Ortolaan. Commun; arrive du 14 au 22 avril, émigre en septembre.

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 11

124.

125,

126.

227.

128.

136.

EMBERIZA SCHENICLUS, Lin. Bruant des roseaux. De Rietgors. Arrive vers le 15 avril, émigre en octobre; observé en 1885 pres d’Anvers des le g mars.

EMBERIZA PUSILLA, Pall. Bruant nain. De Dwerggors. Pris une fois au Kiel prés d’Anvers le 8 octobre 1876 et une fois prés de Wyneghem en octobre 1883.

PASSER DOMESTICUS, Briss. Moineau domestique. De Huismusch. Trés commun et sédentaire.

PASSER MONTANUS, Briss. Moineau friquet. De Boommusch. Commun et sédentaire.

PETRONIA STULTA, Briss. (Fringilla petronia, Lin.). Moineau soulcie. De Rotsmusch. De passage très accidentel; la dernière capture a été faite aux environs d’Alost vers 1876 ou 1877. LicuriNus CHLORIS, Lin. Verdier ordinaire. De Groenling. Commun et sédentaire.

FRINGILLA CELEBS, Lin. Pinson ordinaire. De Vink. Commun et sédentaire.

FRINGILLA MONTIFRINGILLA, Lin. Pinson d’Ardenne. De Kweeker. Assez commun en hiver, arrive du 11 au 21 octobre, émigre en février ou mars. . SERINUS HORTULANUS, Koch. Serin cini. Het Geel sijsje. Tres rare et de passage accidentel. . CARPODACUS ERYTHRINUS, Pall. Carpodaque cramoisi. De Rooskleurige goudvink. Se montre trés accidentellement en hiver; une capture a été faite pres de Tournai.

CANNABINA LINOTA, Gm. Linotte ordinaire. Het Kneutje. Sédentaire, mais peu commune en dehors de l'époque des passages; niche dans les parties montagneuses et boisées.

CANNABINA FLAVIROSTRIS, Lin. Linotte de montagnes. De Steenkneuter. Assez rare; arrive régulièrement en hiver dans certaines localités, surtout dans le nord de la province d’Anvers. LinaRIA BOREALIS, Vieill. (Fringilla linaria, Lin.). Sizerin boréal. De Vlasvink. Arrive irrégulièrement, et souvent par bandes énormes, au commencement de novembre; émigre vers la fin de février. LINARIA BOREALIS var. RuFeEscens, Vieill. Het Barmsijsje. Arrive et part avec le précédent, mais cette variété est plus commune que l’espece type. LINARIA BOREALIS var. HoLsöLLın, Brm. De passage trés accidentel en hiver.

CARDUELIS ELEGANS, Steph. Chardonneret élégant. De Distelvink. Sedentaire et assez commun.

CHRYSOMITRIS SPINUS. Tarin ordinaire. Het Sijsje. Commun en hiver; arrive en octobre, émigre en mars.

12 DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

141. PYRRHULA EUROPA, Vieill. Bouvreuil vulgaire. De Goudvink. Sedentaire dans les Ardennes et dans les provinces de Liege et de Namur. 142. PyRRHULA EUROPA var. Masor, Brm. (P. coccinea, de Selys). De passage accidentel en hiver. 143. PINICOLA ENUCLEATOR, Lin. Dur-bec des pins. Masten-dikbek. Une seule capture connue faite en 1845. 144. LOXIA CURVIROSTRA, Lin. Bec-croisé ordinaire. De Kruisbek. De passage irrégulier a différentes époques de l’année, mais on ne l’a jamais vu pendant les mois de mai et de juin. 145. Loxra PITYOPSITTACUS. Bec-croisé perroquet. De Groote kruisbek. Se montre trés accidentellement en hiver. 146. LoxIA LEUCOPTERA var. Birasciata, Brm. Bec-croisé bifascié. De Wit- bandige kruisbek. Quelques individus isolés ont été pris en hiver aux environs de Liège, d’Anvers et de Loenhout.

147. COCCOTHRAUSTES VULGARIS, Pall. Gros-bec ordinaire. De Appelvink. Sédentaire, mais en général peu commun.

ORDRE III : PIGEONS.

148. CoLumBa PALUMBUS, Briss. Pigeon ramier. De Woudduif. Commun et sédentaire. 149. CoLumBa Livia, Briss. Colombe de roche. De Steenduif. Trés rare et de passage accidentel. C’est la souche de nos pigeons domestiques. 150. COLUMBA (NAS, Lin. Colombe colombin. De Kleine boschduif. De passage en automne et en mars; niche en petit nombre dans les grands bois et dans la forét de Soignes. 151. PERISTERA TURTUR, Briss. Tourterelle ordinaire. De Tortelduif. Arrive par couples en avril, émigre en octobre; elle est peu commune.

SOUS-CLASSE 4 PTIEOPAIDES:

Cette sous-classe comprend les oiseaux qui naissent couverts

de duvet. ORDRE IV : RAPACES.

152. Buso ıcnavus, Forst. (Strix bubo, Lin.) Grand-duc. De Groote hoornuil. Sédentaire mais peu commun. Habite les rochers des bords de la Meuse et les grandes foréts de l’Ardenne.

153. Asıo orus, Lin. Hibou moyen-duc. De Ransuil. Assez commun et sédentaire.

154. Asto ACCIPITRINUS, Pall. (brachyotus, Forst.). Hibou brachyote. De Velduil. Tres commun lors de son passage, qui dure depuis la fin de septembre jus- qu’en décembre; repasse en mars et en avril.

155. Scops iu, Scop. Scops d'Europe. De Kleine hoornuil. Très rare : on ne connaît que quatre ou cinq captures.

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 13

156.

STRIX FLAMMEA, Lin. Effraie commune. De Kerkuil. Commune et sédentaire.

| SYRNIUM ALUCO, Lin. Hulotte. De Boschuil.

Assez rare; habite les bois de la Campine et des Ardennes; on ne la voit que rarement ailleurs.

ATHENE NOCTUA, Scop. Chevéche. De Steenuil. Commune et sédentaire. NyctaLe TENGMALMI, Gm. Chouette Tengmalm. De Glatkopuil. Pris une fois prés d’Arlon, d’aprés M. de Selys-Longchamps. SURNIA ULULA, Lin. Surnie caparacoch. De Havikuil. On ne connaît que deux captures : l’une près de Tournai en 1830, l’autre a Vieux-Heverlé en 1871.

. Circus ruFus, Briss. Busard des marais. De Bruine kuikendief.

En partie sédentaire, mais la plupart émigrent ; commun dans les marais de la Campine et des Flandres. Circus cyanEus, Lin. Busard Saint-Martin. De Blaauwe kuikendief. Assez rare; passe au printemps et en automne.

Circus MACRURUS, Gm. (pallidus, Syk.). Busard pâle. De Vale kuikendief. Trois captures connues : prés de Verviers en 1858 et prés de Liége en 1869.

. Circus CINERACEUS, Mont. Busard Montagu. De Graauwe kuikendief.

Peu commun; arrive au printemps et Émigre en automne. Niche en Campine et dans les Polders.

. ACCIPITER NISUS, Lin. Epervier commun. De Sperwer.

Commun et sédentaire.

. ASTUR PALUMBARIUS, Lin. Autour épervier. De Havik.

Peu commun; niche dans les Ardennes et méme pres de Bruxelles.

. CERCHNEIS TINNUNCULUS, Lin. Cresserelle des clochers. De Krijter.

Commune et sédentaire.

. Fazco £SALON, Briss. Faucon émérillon. Het Smelleken.

Arrive en petit nombre en automne pour passer l'hiver en Belgique; quelques couples nichent dans le pays. FALco SUBBUTEO, Lin. Faucon,hobereau. De Baillet. Peu commun, depuis avril jusqu’en septembre; plus abondant lors des pas- sages en automne et au printemps.

170. Fatco communis, Gm. Faucon pèlerin. De Slechtvalk. Sédentaire mais peu commun; niche dans l Ardenne et en Campine. 171. HIEROFALCO GYRFALco, Lin. Faucon gerfaut. De Giervalk. Un jeune individu a été pris prés d’Anvers, suivant M. de Selys-Longchamps. 172. MıLvus REGALIS, Briss. Milan royal. De Wouw. Passe régulièrement en octobre et en novembre, repasse au printemps; niche parfois aux environs de Suxy. 173. Mirvus NIGER, Briss. Milan noir. De Zwartbruine wouw.

De passage très accidentel.

14

174.

182.

183.

185.

186.

DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

ELanus CERULEUS, Desf. Elanion blac. De Zwartvleugelvalk. Pris une fois à Boitsfort en mai 1847.

5. PERNIS arıvorus, Lin. Bondrée apivore. D2 Wespendief.

Rare; se montre en été et niche parfois dans les Ardennes et dans la forét de Mormal.

. Burro vuLcarıs, Leach. Buse vulgaire. De Gewone buizerd.

Trés commune et sédentaire.

. ARCHIBUTEO LAGOPUS, Brin. Archibuse pattue. De Ruigpoot-buizerd.

Oiseau d’hiver mais rare.

CIRCAETOS GALLICUS, Gm. Circaète Jean-le-blanc. De Slangenarend. De passage trés accidentel.

AQUILA CHRYSAETOS, Lin. Aigle doré ou fauve. De Steen-arend. De passage accidentel, mais ne niche jamais dans le pays.

. Aguita Navia, Briss. Aigle criard. De Basterd-arend.

Se montre accidentellement à l'époque des passages.

. AQUILA FASCIATA, Vieill. Aigle Bonelli. De Bonelli-arend.

Un individu a été pris, d'après M. Miedel, en septembre 1879 pres de Feche- reux-Esneux. HALIAETUS ALBICILLA, Lin. Pygargue à queue blanche. De Zee-arend. On l’observe encore assez fréquemment à l’époque des passages, surtout sur nos côtes maritimes. PANDION HALIAETUS, Lin. Balbuzard fluviatile. De Visch-arend. Assez rare, de mars en octobre; niche parfois sur les bords de la Meuse et aux environs de Suxy.

ORDRE V : GALLINACES.

. ?Lacopus mutus, Leach. Lagopède alpin. Het Sneeuwhoen.

Trois individus auraient été tués près de Jurbise il y a quelques années. N'ayant pu obtenir un de ces lagopèdes en communication pour m’assurer de son identité, il y a lieu d'admettre qu'avec doute cette espèce dans notre faune; il est fort possible que ce ne sont que des lagopèdes d'Écosse (L. scoticus) échappés des Ardennes, l'on a essayé de les acclimater il y a peu d'années.

TETRAO UROGALLUS, Lin. Grand coq de bruyère. Het Groote korhoen.

A disparu de notre pays; mais il paraît qu’on le prend encore accidentellement et de loin en loin sur la frontière prussienne.

TETRAO TETRIX, Lin. Tétras à queue fourchue. Het Korhoen. Très rare, mais sédentaire aux environs de Vieil-Salm et dans certains bois du Luxembourg belge.

+ BONASIA BETULINA, Scop. Gélinotte des coudriers. Het Hazelhoen.

Assez rare; sédentaire dans certains bois du Sud de l’Ardenne.

> 7 a : . le 8 . PHASIANUS coLcuicus, Lin. Faisan ordinaire. De Gewone faisant.

Introduit. Se multiplie dans la plupart des grands bois du pays.

1885. OBSERVES EN BELGIQUE. 15

189. PERDIX RUBRA, Briss. Perdrix rouge. De Roode patrijs. Une ou deux captures ont été faites dans le Hainaut.

190. STARNA CINEREA, Briss. Perdrix grise. De Patrijs, Veldhoen. Commune et sédentaire.

191. COTURNIX communis, Bonn Caille commune. De Kwartel. Commune. Arrive a la fin d’avril ou dans les premiers jours de mai, émigre en septembre ou en octobre.

192. SYRRHAPTES PARADOXUS, Pall. Syrrhapte paradoxal. Het Siberische zandhoen. C'est une espèce asiatique dont on a pris, en 1863, six à huit individus dans différentes parties du pays.

Orpre VI : ECHASSIERS.

193. Oris TarDA, Lin. Outarde barbue. De Groote trap. Rare; se montre irrégulièrement en hiver.

194. Oris TETRAX, Lin. Outarde canepetiere. De Kleine trap. Visite accidentellement les parties méridionales du pays; un individu a été tué a Corroy-le-Grand en août 1884.

195. Oris Macqueen1, Gray. Outarde de Macqueen. De Aziatische kraagtrap. Espéce asiatique dont trois spécimens ont été pris en Belgique : prés de Virton en 1842, pres de Louvain en 1844 et aux environs de Bruxelles en 1845.

196. OEDICNEMUS SCOLOPAX, Gm. (crepitans, Tem.).— Oedicnéme criard.— De Griel. De passage irrégulier au printemps et en automne.

107. CHARADRIUS PLUVIALIS, Lin. (auratus, Suck.). Pluvier doré. De Goud- plevier. De passage régulier et assez commun au printemps et en automne.

198. EUDROMIAS MORINELLUS, Lin. Pluvier guignard. De Morinelplevier. PEN » A ... x 7 A Passe régulierement sur nos côtes maritimes a la fin d’aoüt et en septembre et repasse en mars.

199. ÆGIALITIS HIATICULA, Lin. Pluvier a collier. De Bontbek-plevier. Commun sur les côtes maritimes à l'époque des passages; plus rare près des cours d’eau de l’intérieur du pays.

200. ÆGIALITIS CURONICA, Gm. (minor, M. et W.). Pluvier gravelotte. De Kleine plevier. Peu commun; arrive en mars et en avril, &migre en automne. 201. ÆGIALITIS CANTIANA, Lath. Pluvier a demi-collier. De Strandplevier. Commun au printemps et en automne sur les bords de la mer, trés rare dans l'intérieur du pays; paraît nicher en petit nombre sur nos côtes.

202. SQUATAROLA HELVETICA, Lin. Vanneau suisse. De Zilverplevier. Commun lors des passages dans les Flandres et la province d’Anvers.

203. VANELLUS CRISTATUS, Lin. Vanneau huppé. De Kievit. Commun; niche dans les prairies marécageuses des Flandres et de la Campine. Il arrive en mars et en avril et &migre en automne.

16

204.

205.

206.

207.

208.

209.

210.

211.

214.

215.

216;

217.

DUBOIS. REVUE DES OISEAUX Mars

HÆMATOPUS OSTRALEGUS, Lin. -— Huitrier pie. De Zeeekster. Assez abondant au printemps et en automne sur nos côtes maritimes; des individus isolés se montrent parfois pres de l’Escaut et de la Meuse. STREPSILAS INTERPRES, Lin. Tourne-pierre commun. De Steenlooper. Passe régulièrement sur nos côtes au printemps et en automne ; se montre très rarement a l’intérieur du pays. ?GLAREOLA TORQUATA, Briss. Glaréole à collier. De Zwaluw-plevier. Aurait été pris une ou deux fois en Belgique. CALIDRIS ARENARIA, Lin. Sanderling des sables. De Drieteenige strand-

looper. De passage régulier sur nos cötes maritimes au printemps et en automne. TRINGA CANUTUS, Briss. Bécasseau maubéche. De Kanoet-strandlooper.

Commun sur nos côtes à l’époque des passages et parfois pendant une partie de l’hiver; rare à l'intérieur du pays. TRINGA MARITIMA, Brün. Bécasseau violet. De Paarse-strandlooper. Peu abondant, et seulement à l’époque des passages, près de la mer et des bouches de l’Escaut. TRINGA SUBARQUATA, Güld. Bécasseau cocorli. De Krombek-strandlooper. Très commun sur nos côtes maritimes au printemps et en août et septembre. TRINGA cıncLus, Briss. Bécasseau cincle. De Bonte strandlooper. Très commun sur nos côtes au printemps et à la fin de l’été; assez rare sur les eaux de l'intérieur du pays.

. TRINGA CINCLUS var. SCHINZU, Bp.

Assez rare et se montre aux mémes époques que le précédent.

TRINGA MINUTA, Leisl. Bécasseau minule. De Kleine strandlooper. Assez rare sur nos côtes maritimes et seulement aux époques